Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Ecrivain, philosophe, journaliste ; entre au PCF en 1934, démissionne en septembre 1939.

Instituteur ; syndicaliste ; conseiller municipal de Paris ; exclu du PCF en 1929.

Journaliste ; élu communiste de Paris XIIIe ; exclu du PCF en novembre 1929 ; co-fondateur du POP.

Journaliste, homme de télévision ; secrétaire fédéral de Gironde ; quitte le PCF en 1986.

Ouvrier corroyeur ; député de Paris ; sur la liste des traites au PCF de 1945 ; syndicaliste du Rhône et du Jura ; maire adjoint de Villejuif.

Ouvrier mécanicien; député communiste de la Seine ; quitte le PCF en 1928 ; membre fondateur du Parti ouvrier et paysan.

Journaliste et écrivain ; adhère au PCF en 1943, le quitte en 1956 suite au rapport Khrouchtchev ;  professeur de lettres et d’ethnologie à Paris et aux Etats-Unis.

Poète ; adhère au PCF en 1937, le quitte en 1947 ; directeur littéraire d’Action.

Ingénieur et économiste ; sénateur et ministre ; démissionne du PCF en 1994 ; membre du comité central du PCF.

Poète et écrivain, résistant ; critique à l’ORTF ; exclu en 1950; auteur de L'Espèce humaine.

 Métallurgiste ; membre du Comité central ; quitte le PCF en 1990 ;  ministre de la Formation professionnelle de 1981 à 1984.

Ouvrier tisseur ; membre du Comité central ; rompt avec le PCF en 1932 ; secrétaire général de la Fédération du Textile (1924-1925).

Ecrivain et cinéaste ; membre de la tendance «italienne» puis «gauche trotskyste» de l'UEC; quitte l’UEC en 1965 ; fonde la Ligue communiste révolutionnaire.

Résistant, journaliste, écrivain, scénariste ; quitte le PCF en janvier 1959.

Résistant, fondateur et chef des FTP ; ministre de l’Air ; exclu du PCF en 1970 ; maire d’Aubervilliers ;  membre du comité central du PCF.

Enseignant agrégé de philosophie ; rédacteur en chef de Clarté ; exclu en 1965.

Journaliste, homme de presse ; dirigeant de l’UEC ; exclu en 1966.

Télégraphiste, membre du comité central du PCF ; quitte le PCF en 1989 ; député européen socialiste ; vice-président du Parti des Radicaux de Gauche.

Lieutenant-colonel FFI ; député de la Charente; exclu en 1970 ; membre du comité central ; directeur de la revue Économie et politique ; adhère au PS en 1973.

Chaudronnier tôlier ; membre du bureau politique du PCF ; quitte le PCF en 1991 ; co-fondateur du mouvement des Reconstructeurs.

Employé de commerce ; maire d’Issy-les-Moulineaux ; exclu en 1923 ; membre du Comité directeur du PCF (SFIC) en 1920.

Journaliste libertaire et antimilitariste ; membre du Comité directeur du PCF ( SFIC); exclu en 1923 ;  membre de l'Union socialiste communiste.

Fonctionnaire, maire de Boulogne Billancourt, sénateur ; quitte le PCF en 1923 en refusant d’accepter les injonctions de l’Internationale communiste.

Mutin de la mer Noire ; secrétaire du PCF ; exclu en décembre 1952 ; secrétaire de l’ Internationale communiste, dirigeant des Brigades internationales en Espagne.

Résistant ; dirigeant de la Libération de Paris ; député communiste en 1945 ; exclu en mars 1961.

Psychanalyste ; secrétaire nationale de l’UEC en 1964 ; exclu en 1965.

Ouvrier du Bâtiment ; député de Pantin en 1936 ; assassiné sur ordre du PCF en 1941 ; fondateur du Parti ouvrier et paysan français.

Secrétaire national de l'UEC de 1962 à 1964, quitte le PCF en 1968.

Dessinateur ; membre du comité fédéral de Meurthe et Moselle ; exclu de fait du PCF en 1991.

Ouvrier mineur ; conseiller général du Nord ; démissionne du PCF en 1939.

Dessinateur technique ; sénateur ; exclu du PCF en 1962 ; membre du comité Central.

Maire d’Auboué ; conseillère générale ; en rupture avec le PCF en 1983 ; animatrice du courant des «reconstructeurs».

Ouvrier métallurgiste ; membre bureau politique du PCF ; rompt en 1939 ; maire de Maisons-Alfort ; membre du comité central du POPF.

Instituteur, député et maire d’Alès ; quitte le PCF en 1939 ; membre du POPF durant l’Occupation ; fusillé par les FTP.

Artisan mécanicien ; député en 1936 ; démissionne le 25 août 1939 ; rejoint l’Union populaire française.

Electricien ; conseiller communiste de Paris ; exclu en 1929 ; rejoint le Parti ouvrier paysan.

Tourneur mécanicien ; maire de Vitry-sur-Seine ; rompt en 1939 ; conseiller général de la Seine.

Sidérurgiste ; député ; «écarté» du PCF en 1985 ; secrétaire de la fédération de Meurthe-et-Moselle ; président de l’Office national de la Navigation.

Professeur d’histoire ; résistant ; secrétaire national des Étudiants communistes ; exclu du PCF en 1956 ; fondateur et dirigeant national du PSU.

Ajusteur-mécanicien ; député communiste ; quitte le PCF en 1939 ; adhère au Parti ouvrier et paysan français (POPF).