Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Ouvrier puis cadre des PTT ;  maire de Montluçon (1977-1998) ; député de l’Allier ; démissionne du PCF en 2010.

Maître de conférence ; membre du Comité Central (1976-1979) ; rédacteur en chef de La Nouvelle critique ; exclu en 1981.

Journaliste ; rédacteur en chef de Presse Nouvelle Hebdo ; démissionne après l’intervention soviétique en Afghanistan, en 1980.

Ouvrier agricole ; résistant, déporté ; membre du Comité central ; maire d’Orly ; président du Conseil général du Val-de-Marne ; exclu du PCF en 1989.

Saint-cyrien ; dirigeant de la Fédération CGT de l’alimentation ; exclu du PCF en 1956 ; adhérent de la Voie communiste ; instructeur pour les mouvements de libération auprès de l’organisation Solidarité.

Avocat, urbaniste ; démissionne du PCF en 1960, après avoir dû se récuser, sur injonction du PCF, en tant qu’avocat de Gérard Spitzer, « porteur de valise ».

Participe au groupe d’opposition interne La voie communiste ; arrêtée pour son aide au FLN, condamné à vingt ans ; s’évade et se met au service du FLN au Maroc.

Résistant ; directeur de La Défense, journal du Secours populaire ; adhésion au PCF en 1944, exclu en 1956 ; condamné à 18 mois ferme pour son soutien au FNL.

Enseignant ; résistant ; maire adjoint de Créteil ; adhère au PCF en 1965, le quitte en 2000 ; cofondateur de Combat Communiste.

Anthropologue, directeur d’études à l’EHESS ; adhère au PCF en 1952, le quitte en 1968, suite à l’invasion de la Tchécoslovaquie.

Médecin psychiatre d'enfants, psychanalyste ; co-réalisateur d’émissions télévision sur la psychiatrie ; adhère au PCF en 1947, le quitte en 1986.

Helléniste, professeur au Collège de France ; résistant, Compagnon de la Libération ; adhère au PCF en 1932, rend sa carte en 1937, la reprend en 1945, est exclu en 1970.

Journaliste, cofondateur de La Vie ouvrière ; membre de l’Exécutif et du «Petit bureau» de l’IC ; exclu du PCF en 1924 ; collaborateur de La Révolution prolétarienne ; proche et ami de Trotski.

Homme de théâtre ; secrétaire d’Aragon ; adhère au PCF en 1957 et le quitte en 1979, suite à l’intervention soviétique en Afghanistan.

Philosophe des mathématiques ; professeur d’université ; résistant ; adhère au PCF en 1943, le quitte en 1960.

 Professeur de philosophie, journaliste ; rédacteur en chef de Action ; exclu du PCF en 1970 ; militant et théoricien de l’autogestion ; membre du secrétariat du PSU.

Professeur d’université, historienne et psychanalyste ; adhère au PCF en 1971, le quitte en 1979, après la rupture de l’union de la gauche.

Normalienne, professeur d’université ; résistante ; cofondatrice de Clarté ; membre du bureau fédéral de la Seine ; quitte en 1956.

Ingénieur au CNRS ; membre de la direction de l’UEC ; membre du secrétariat de l’Union internationale des étudiants ; exclu en 1968 ; Secrétaire national du PSU.

Journaliste ; résistant ; rédacteur de Démocratie nouvelle ; quitte le PCF en 1969 ; fondateur de Politique hebdo.

Professeur d’université, germaniste ; rédacteur en chef adjoint de La Nouvelle Critique ; quitte le PCF en 1989.

Professeur d’université, agrégé de philosophe, sociologue ; membre du Comité fédéral de Loire-Atlantique ; quitte le PCF en 1978.

Journaliste, écrivain, homme de radio et de télévision ; résistant ; adhère au PCF en 1944, le quitte en 1956 ; dessinateur et journaliste à l’Humanité.

Professeur d’université ; quitte le PCF en 1981; membre du comité de rédaction de France Nouvelle ; conseiller communiste de Levallois-Perret.

Réalisateur de télévision ; rédacteur à l’Humanité-Dimanche ; quitte le PCF en 1981.

Professeur, philosophe ; adhère au PCF en 1961, est exclu en 1981 suite à un article dénonçant les maires de Vitry et Montigny-lès-Cormeilles.

Professeur, architecte urbaniste ; adhère à l’UEC en 1963, exclu en 1965  ; co-fondateur de la Gauche Prolétarienne.

Poète, écrivain et journaliste ; résistant ; adhère au PCF en 1943 ; exclusion temporairement en 1957, démission en 1958.

Historien, maître-assistant à l’Université d’Aix-en-Provence ; lance l’Appel d’Aix-en-Provence en 1978 ;  exclu en 1980.

Journaliste, rédacteur en chef adjoint de l’Humanité ; quitte le PCF en 1983.

Professeur ; secrétaire national du SNES ; conseiller municipal de Saint-Martin-d’Hères élu en 1989 ; quitte le PCF en 1992.

Enseignant-chercheur ; philosophe marxiste ; militant anti-colonialiste ; syndicaliste (SNES ; SNESup) ; adhère au PCF en 1955, le quitte en 1980.

Philosophe et expert du sport ; maire adjoint communiste d’Echirolles, rompt avec le PCF en 1987.

Docteur en médecine ; résistant ; adhère au PCF vers 1941 ; militant anticolonialiste ; responsable départemental de l’ANACR.

Instituteur ; député, conseiller municipal et conseiller général de Montreuil ;  rompt avec le PCF vers 1988.

Correcteur d’imprimerie ; syndicaliste anarchiste puis révolutionnaire ; fondateur en 1909 de la Vie ouvrière ; adhère au PCF en 1924, exclu en 1925.

Patron du Club Méditerranée ; résistant ; grand reporter à l’Humanité ; adhère au PCF en 1943.

Employé du Ministère des anciens combattants ; membre du secrétariat de la fédération PCF de Paris ; exclu en 1981.

Journaliste, écrivain, éditeur ; adhère au PCF en 1967 et le quitte en 1978.

Président de sociétés ; résistant, lieutenant colonel FFI ; adhère au PCF en 1946 et le quitte en 1956 ; adhère au Parti socialiste ; figure de l’Economie sociale et solidaire.

Haut fonctionnaire ; président de l’ENA ; adhère au PCF vers 1946 et le quitte vers 1956.

Médecin cancérologue; résistant ; adhère au PCF en 1946 et le quitte en 1956 après la publication du rapport Khrouchtchev.

Employée à l’Assistance publique de Paris ; agent de liaison de la direction du Parti communiste ; exécutée en octobre 1942 par le Groupe Valmy.

Maçon ; formation cléricale ; maire adjoint de Grenoble ; député ; quitte le PCF en 1994 ; membre du mouvement des Refondateurs.

Professeur ; secrétaire de l’UEC à Grenoble ; maire Romans-sur-Isère ; quitte le PCF en 1983 : député PS en 1997.

Géographe, professeur agrégé; militant du SNES ; membre du Bureau fédéral de l’Isère ; il quitte le PCF en 1986-1989.

Métallurgiste ; premier secrétaire de la fédération du Val-de-Marne ; membre du Comité central ; conseiller général du Val-de-Marne ; quitte le PCF en 2002.

Ouvrier tourneur ; maire de Joinville-le-Pont ; quitte le PCF en 2000.

Instituteur, journaliste ; premier secrétaire général du PCF (SFIC) à sa naissance en 1920 ; démissionne du PCF le 1er janvier 1923 ; entre au Parti socialiste SFIO ; député socialiste ; ministre ; collaborateur, frappé d’inéligibilité.