Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /web2/expcf/www/templates/dissidents_essai_03_3/functions.php on line 205

Enseignant-chercheur à l’ENS ; traducteur du Capital ;  adhère au PCF en 1967, le quitte en 1980, après la rupture avec le PS.

Jean-Pierre Lefebvre (né à Boulogne-sur-Mer (Nord)  le 26 juin 1943), fils d’un journaliste à La Voix du Nord, fait ses études secondaires au lycée Faidherbe à Lille (Nord), puis entre major à l'École normale supérieure (en allemand, philosophie, latin, langues scandinaves), en 1964.

Enseignant-chercheur

Adhère en 1967, départ en 1980

Il obtient l'agrégation d'allemand en 1968.

Il est ensuite lecteur à l’Université d’Heidelberg en Allemagne de l’Ouest. Il enseigne deux ans comme assistant à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) avant de devenir répétiteur à l’ENS entre 1971 et 1977. Il soutient une thèse de doctorat de troisième cycle en 1976 sur « Heine et Hegel. Histoire de la philosophie de l’histoire ». A l’ENS, il est élu maître de conférences en 1977, puis professeur de littérature allemande à partir de 2002.

A l’ENS, il fréquente Louis Althusser (répétiteur comme lui pour l’agrégation) dont il est un proche jusqu’au début des années 1980.

Son œuvre de traducteur est considérable : traductions de Heinrich Heine, Bertolt Brecht, Georg Büchner, Friedrich Hölderlin, Günter Grass, G.W.F. Hegel, Karl Marx, Sigmund Freud, Kafka. Il est membre de nombreux jurys de prix de traduction.

Jean Pierre Lefebvre est le coordinateur de la seconde traduction du Capital (parut en 1983), alors que traditionnellement, c’était la traduction effectuée par Joseph Roy du vivant de Marx qui faisait autorité jusqu’alors. Il propose notamment une traduction nouvelle du terme « Mehrwert », habituellement traduit par « plus-value ». Il introduit le terme « survaleur », traduction qui est l’occasion d’un vaste débat, en particulier avec le philosophe Lucien Sève. De même il remplace le terme « accumulation primitive » par « accumulation initiale ».

Jean-Pierre Lefebvre adhère au PCF à la fin de l’année 1967.

Membre un temps du comité de rédaction de la revue La Pensée (de 1978 à 2006), il se tient cependant à distance de la plupart des autres structures intellectuelles du PCF (CERM, …).

En 1979, il publie aux éditions Maspero avec Georges Labica, Étienne BalibarGuy Bois Ouvrons la fenêtre, camarades !, critique de la politique du PCF, en particulier de la rupture de l’Union de la gauche. Il quitte le PCF peu après, en 1980, en raison du soutien du PCF à l’intervention des forces soviétiques en Afghanistan. Malgré cette rupture, il poursuit sa coopération avec les Éditions Sociales jusqu’en 1983, année du centenaire de Marx.

Jean Pierre Lefebvre est aussi l'auteur des romans La Nuit du passeur (1989) et Une île si tranquille (2019).

 

Sources

Jean Pierre Lefebvre – Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier - Jean-Numa Ducange

Jean Pierre Lefebvre - Wikipédia

Jean-Pierre Lefebvre : Le Capital vaut toujours la peine d’être lu, pensé, développé, L’Humanité, 24 Novembre, 2017.

Publications

Karl Marx, Le Capital (Livre 1), Éditions sociales, 1982,

Karl Marx, Manuscrits de 1857-1858, dits "Grundrisse", Éditions sociales, 1984,

Hegel, Phénoménologie de l'esprit, Aubier, 1991,

Anthologie bilingue de la poésie allemande, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1993,

Paul Celan, Choix de poèmes, Gallimard, 1998,

Paul Celan, Renverse du souffle, Éditions du Seuil, 2003,

Hölderlin, Hypérion ou l’ermite de Grèce, Flammarion, 2005,

Sigmund Freud, L'Interprétation du rêve, Éditions du Seuil, 2010,

Franz Kafka. Œuvres complètes, Nouvelles et récits, Gallimard, Collection La Pléiade, 2018,

La Nuit du passeur, roman, Denoël, 1989,

Une île si tranquille, roman, Editions Hélène d’Ormesson, 2019.

Honneurs

Chevalier de la Légion d’honneur, 1989,

Officier de la Légion d’honneur, 1999,

Prix Gérard de Nerval de la Société des gens de lettres, 1994,

Commandeur des Palmes Académiques, 2004,

Prix Grimm du DAAD, 2008,

Docteur honoris causa de l'université de Lausanne, 2015,

Prix lémanique de la traduction, 2018,

Professeur émérite de littérature allemande à l’Ecole normale supérieure.