Les Ex-PCF

Le plus grand parti de France

Samir Amin (né au Caire (Egypte) le 3 septembre 1931, mort à Paris le 12 août 2018), d'une mère française et d'un père égyptien, tous deux médecins, suit les cours d'une école française à Port Saïd (Egypte) et obtient son baccalauréat, en 1947.

Il est diplômé de Sciences Po (1952), puis de statistiques (1956) et d’économie (1957). Il est aussi agrégé en sciences économiques.

À son arrivée à Paris, Samir Amin rejoint le PCF. Il s’éloigne plus tard du PCF et du communisme soviétique. Il s'associe pendant un certain temps à des cercles maoïstes.

Il enseigne plusieurs années à l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (Sénégal).

En 1957, il est conseiller de Nasser au Plan puis de plusieurs chefs d'Etat africains, au moment de leur indépendance.

Il travaille également pour différentes institutions : secrétaire exécutif du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) entre 1973 et 1975 ; directeur de l’Institut africain de développement et de planification (IDEP) ; président du Forum du Tiers-Monde.

Sa théorie majeure est celle du développement inégal différenciant les centres du capitalisme où l'appareil de production s'est développé et où le prolétariat peut accéder au statut de classe moyenne consommatrice, et leurs périphéries, où sont produites ou extraites les matières premières transformées et valorisées dans les centres et où le prolétariat ne peut accéder à l'autonomie matérielle.

Théoricien principal de l'antimondialisme, puis l'altermondialisme, il préconise une manière de « développementisme marxiste » comme prolongement au tiers-mondisme de ses années maoïstes.

Son l'Empire du chaos, paru en 1991, propose la vision de la fin d'un monde marqué par l'écroulement des trois piliers de l'après-guerre : " Le fordisme occidental, le soviétisme et le tiers-mondisme ".

Il publie de nombreux ouvrages économiques.

Il décède le 12 août 2018 à Paris, atteint par une tumeur au cerveau.

 

Sources

Wikipédia – Samir Amin

Biographie de Samir Amin, Le Monde, 26 mai 1992.

Publications

L’accumulation à l’échelle mondiale, 1970,

L’Afrique de l’Ouest bloquée. L'économie politique de la colonisation. 1880-1970, Éditions de minuit, 1971,

Le développement inégal, Éditions Minuit, 1973,

L’échange inégal et la loi de la valeur, Economica, 1973,

L’impérialisme et le développement inégal, Éditions Minuit,1976,

La loi de la valeur et le matérialisme historique, Éditions Minuit, 1977,

Classe et nation dans l’histoire et la crise contemporaine, Éditions Minuit, 1979,

L’avenir du Maoïsme, Éditions Minuit, 1981,

La déconnexion pour sortir du système mondial, La Découverte, 1985,

L’eurocentrisme, Economica Anthropos, 1988,

Impérialisme et sous-développement en Afrique, Economica Anthropos, 1976,

L’Empire du chaos, L’Harmattan, 1991,

L’Ethnie à l’assaut des nations, L’Harmattan, 1994,

L’hégémonisme des États-Unis et l’effacement du projet européen, 2000,

Pour la Cinquième Internationale, le Temps des cerises, 2006,

Communistes dans le monde arabe, le Temps des cerises, 2006,

La loi de la valeur mondialisée, le Temps des cerises/ Éditions Delga, 2011.