Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Né de parents polonais installés dans le Sentier dans les années 1930, André Senik (né en 1938) adhère d'abord au MAPAM, le Parti unifié des travailleurs, sioniste et travailliste. Avec ses deux frères, il adhère à l'Union de la jeunesse républicaine de France (communiste) en décembre 1952, à l’âge de 15 ans, ce qui suscite l'indignation de ses parents, qui détestent Staline. Ceux-ci l'enferment dans l'internat de Lakanal, où il obtient son bac en 1955.

Enseignant

Rédacteur en chef de Clarté

Exclu en 1965

Il est le porte-parole des « prépas » communistes au lycée parisien de Janson-de-Sailly (option philosophie). Il adhère à l’Union des Etudiants Communistes, et en 1959, devient membre du bureau national.

Il est l’un des rédacteurs en chef de Clarté, l'organe de presse de l'UEC. Il est pendant un moment, le chef de file du courant des « Italiens » au sein de l’UEC. Il est exclu en 1965 (lors de la reprise en main de l’UEC par la direction du pcf), en raison des ses positions « italiennes » en opposition à la ligne du PCF.

En mai 68, il est professeur de philosophie au lycée Henri-Bergson, à Paris, et participe à la nuit des barricades. Sanctionné par le ministre Olivier Guichard, il est exclu de l’Education Nationale, en 1969, en raison de son soutient à la contestation des lycéens.

Pierre Kahn et Alain Forner, les deux derniers secrétaires généraux de l'UEC, signeront avec 21 collègues, un appel à la réintégration de Sénik (Manifeste des 21).

Après s'être éloigné progressivement du communisme, il adopte des positions très critiques vis-à-vis du pcf. Dans les années 2000, il fait partie du Cercle de l'Oratoire, club de réflexion pro-américain. En 2015, il publie Le Manifeste du Parti communiste aux yeux de l'histoire, une édition critique du Manifeste du Parti communiste, dans lequel il juge que le texte de Marx et Engels porte en germe les totalitarismes du XXe siècle.

Il a rédigé deux manuels de philosophie, l’un publié chez Magnard, l’autre aux éditions Hatier.

Sources

André Senik - Wikipédia

Publications

Marx, les Juifs et les droits de l'homme: À l'origine de la catastrophe communiste. Denoël. 2011.

Le Manifeste du Parti communiste aux yeux de l'histoire, Éditions Pierre-Guillaume de Roux. 2015.