Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

La Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE) est constituée le 17 décembre 2008, par le regroupement de plusieurs structures de la gauche :

- Alternative démocratie socialisme (ADS) 

- Association des Communistes unitaires (ACU) 

- Alter Ekolo (courant des Verts) 

- Mouvement Utopia (association d’éducation populaire) 

- MAI, Mouvement politique pour une convergence des alternatives à la mondialisation et pour la sortie du productivisme 

- Les Alternatifs.

La FASE a pour objectif de regrouper toute la « gauche alternative », les gauches anticapitaliste, antilibérale et écologiste.

Les participants restent membres de leurs partis respectifs selon le principe de la double adhésion, ou peuvent être adhérents directs s'ils ne sont membres d'aucune des forces participantes. Le mouvement souhaite s'inscrire dans la recomposition qui traverse la gauche radicale.

Le Parti de Gauche ouvre le dialogue avec la FASE pour qu'elle rejoigne le Front de gauche. Les négociations sont rendues compliquées par le PCF, partenaire du Parti de gauche dans cette alliance, qui refuse d'avoir pour interlocuteur des organisations dans lesquelles plusieurs de ses membres (ici les Communistes unitaires) sont présents.

Parallèlement, la FASE est également en discussion avec le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA).

La FASE décide de ne pas s'engager en tant que telle dans la campagne des Européennes de 2009, ni du côté du NPA, ni de celui du Front de Gauche, étant donné la division des forces antilibérales de gauche.

Pour les élections régionales de 2010, la FASE participe à plusieurs listes du Front de gauche, aux côtés d'autres petites formations politiques.

Le 11 juin 2011, la FASE annonce dans un communiqué son ralliement au Front de gauche et son soutien à Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle de 2012. A la suite de ce ralliement, Les Alternatifs qui refusent d'intégrer le Front de gauche, quitte la FASE.

Aux élections législatives de 2012, FASE obtient 3 élus : François Asensi, Jacqueline Fraysse, Patrick Braouezec.

À partir de 2012, la FASE mène un processus de rapprochement avec la Gauche anticapitaliste, Convergences et alternative et la Gauche unitaire, Les Alternatifs, République et socialisme. Et à l’automne 2013, suite à ce regroupent, Ensemble! est créé

Personnalités politiques de la FASE :

François Asensi, député maire de Tremblay-en-France et président de la Communauté d'agglomération Plaine de France, ancien membre du PCF

Patrick Braouezec, ancien député et président de la Communauté d'agglomération Plaine-Commune, ancien membre du PCF

Jacqueline Fraysse, députée, ancien membre du PCF

Marcel Rigout, ancien ministre communiste, créateur et membre de l'ADS

Patrick Jarry, maire et conseiller général de Nanterre, ancien membre du PCF

Pierre Goldberg, ancien député-maire de Montluçon, ancien membre du PCF

Clémentine Autain, ancienne adjointe à la mairie de Paris, directrice du mensuel Regards et cofondatrice de l'association Mix-Cité

Patrice Leclerc, conseiller général des Hauts-de-Seine, ancien membre du PCF

Pierre Laporte, conseiller général de Seine-Saint-Denis, ancien membre du PCF

Yves Salesse, conseiller d'État, Fondation Copernic

 

Sources

FASE - Wikipédia

FASE – France politique – Laurent de Boissieu

Liens

Fédération - FASE

Historique - Organigramme des groupes dissidents des années 1990 - 2010