Les ex-PCF

Le plus grand parti de France


Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /web2/expcf/www/templates/dissidents_essai_03_2/functions.php on line 205

« Communistes » a été fondée en 13 mai 2000, après le départ de plusieurs dissidents du PCF.

Ces militants sont principalement issus du groupe de « L'appel des 500 », lancé avant le 30e Congrès en mars 2000. La coordinatrice de cet appel est Rolande Perlican, ancienne sénatrice et membre du Comité national du PCF, qui l'a quitté en déclarant : « Depuis maintenant plusieurs années, je combats la politique qu'impulse la direction du PCF. Force m'est de constater que ce parti avec le PS, la Gauche plurielle et le gouvernement Jospin, va continuer dans la même voie, celle de la mise en œuvre de la politique du capital contre le peuple. […] Je n'ai pas l'intention de participer à l'installation d'une tendance « de gauche » dans ce parti. Le faire reviendrait à s'engager dans une impasse. Je suis communiste et je reste communiste. Ce parti ne l'est plus, je m'en vais. »

Communistes se veut le « seul parti communiste en France » et refuse toute alliance avec les forces de gauche, auxquelles il reproche une politique réformiste d'accompagnement du capitalisme. Pour Communistes le PCF a abandonné la lutte des classes et pratique des alliances avec les autres forces de gauche, notamment le Parti socialiste, depuis sa participation au programme commun puis au gouvernement Mauroy, mais surtout lors de son engagement dans la Gauche plurielle.

En mars 2002, Communistes tient son congrès fondateur. Le congrès élit au poste de secrétaire nationale Rolande Perlican. Elle est reconduite à ce poste aux 2e, 3e et 4e congrès, respectivement en juin 2004, juin 2006, juin 2008 et en novembre 2010. En décembre 2012, elle est remplacée à ce poste par Antonio Sanchez, celui-ci est à nouveau élu en novembre 2014.

Le 20 juin 2015, a eut lieu à Paris, un congrès d'unification de Communistes et de l'Union des révolutionnaires communistes de France (URCF) en un parti révolutionnaire Communistes.

Le 21 mai 2016, les élus de l'URCF de la direction nationale décident de quitter Communistes.

Communistes a présenté 21 candidats aux élections cantonales de 2004, qui ont recueilli entre 0,71 et 5,47 % (1,8 % en moyenne) ; 45 aux élections législatives de 2007 (entre 0,17 et 2,04 %) ; 16 aux élections cantonales de 2008 (entre 1,07 et 6,08 %) ; 23 candidats aux cantonales de 2011 (les meilleurs scores : 5,6 % dans l'Indre et 12,83 % dans le canton de Vaubécourt dans la Meuse).

 

Sources

Communistes - Wikipédia

Communistes – France politique