Les Ex-PCF

Le plus grand parti de France


Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /web2/expcf/www/templates/dissidents_essai_03_3/functions.php on line 205

Lucien Israël (né le 14 avril 1926 et mort le 9 juin 2017 à Paris), fils d’un comptable, est médecin cancérologue.

Il fait sa scolarité au lycée Rollin à Paris.

Résistant

Quitte le PCF en 1956

En 1943, prévenu d’une prochaine arrestation, il entre dans la clandestinité. Il participe à la Résistance et adhère au PCF en 1944.

En 1956, après la publication du rapport de Khrouchtchev, il comprend que ce qui est reproché à Staline « n’était pas lié à la personnalité d’un homme mais aux conséquences inéluctables d’un régime ». Il quitte le PCF à la suite de ces révélations.

Dans son livre La Médecine et le reste (984), Israël commente sa prise de distance avec le PCF : « On peut observer, chez ceux qui s’opposent aujourd’hui aux entreprises de la Russie soviétique dans le monde, une différence radicale entre ceux qui on été communistes et ceux qui ne l’ont pas été. Ceux qui ne l’ont pas été gardent toujours une certaine naïveté et font un certain crédit à l’adversaire ; cela n’est pas possible chez des hommes qui ont traversé mon expérience. Ignazio Silone a écrit un jour que la dernière bataille aurait lieu entre les communistes et les anciens communistes ; je ne suis pas éloigné de penser de telle chose. Sur ce point, mais sur seul point, mon passage de douze années dans les rangs des communistes n’aura pas été négatif, car il m’a complètement ouvert les yeux sur la réalité communiste, sur le monde communiste vu de l’intérieur, sur la nature des tactiques que les communistes sont susceptibles d’employer, et sur la permanence absolue de leurs buts stratégiques »

Après la guerre, il suit un cursus universitaire à Paris et devient médecin spécialisé en cancérologie.

Il est chef de service plein temps à l’hôpital Lariboisière de Paris (1971) et chef de service de l’hôpital Avicenne de Bobigny (1976-1995). Il exerce des fonctions dans l’enseignement supérieur médical : maître de conférences agrégé de pneumologie (1963), professeur de cancérologie à la faculté de médecine de Paris (à partir de 1973), professeur titulaire de cancérologie à l'université de Paris XIII (1983-1995) puis professeur émérite.

Il a également été professeur invité dans plusieurs universités des Etats-Unis, du Canada et du Japon.

Il est élu à l'Académie des sciences morales et politiques le 8 janvier 1996, dans la section Morale et sociologie. En 1999, il passe dans la section Philosophie. Il est élu président de l'Académie, en 2007.

Il est fait commandeur de l'ordre de la légion d'Honneur et de l'ordre national du Mérite.

Il se marie avec Germaine (Guerda) Bach avec qui il a trois enfants.

 

Sources

Les orphelins du PC, Jean Pierre Gaudard, Belfond, 1986.

Wikipédia – Lucien Istraël

Académie des sciences morales et politiques – Lucien Israël

Honneurs

Commandeur de la Légion d'honneur‎

Commandeur de l'ordre national du Mérite

Membre de l’Académie des sciences morales et politiques (1996)

Publications

La médecine et le reste, entretien avec Hervé Falcou, Le Centurion, 1984

Les dangers de l'euthanasie, entretiens avec Elisabeth Lévy

Destin du cancer, Fayard, 1997.

Vivre avec un cancer, Le Rocher

Cerveau droit, cerveau gauche, Plon, 1986

La vie jusqu'au bout. Euthanasie et autres dérives, Plon, 1993.

La Décision médicale : essai sur l'art de la médecine, Calmann-Lévy, 1980, réédition en 1994

Cerveau droit, cerveau gauche, Plon, 1995

Les Dangers de l'euthanasie, Editions des Syrtes, 2002.