Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Alain Arvin-Berod (né à Port de France (Martinique) le 19 juillet 1944), fils d’un musicien qui accompagne notamment Charles Trenet, est philosophe de formation, historien de l’olympisme.

Maire adjoint d'Echirolles

Quitte le PCF en1987

En 1983, élu sur la liste du PCF à Echirolles (Isère), il devient en 1985, premier adjoint, chargé de l’urbanisme, du sport et de la culture.

Il est le fondateur du Musée Géo-Charles "Sport-culture" d’Échirolles, premier musée Sport et culture de France.

Il est élu conseiller général PCF de l’Isère, en 1985.

Il rompt avec le PCF en 1987 et devient conseiller général Nouvelle Gauche, participant à la majorité départementale d'Alain Carignon.

En mars 1989, il se présente aux élections municipales à Echirolles contre le maire communiste et recueille 20,06% des suffrages.

Expert auprès du Ministère Jeunesse et Sports, il est rédacteur du Livre Blanc du sport français (La raison du plus sport) du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), en 2006.

Il est membre du Centre de recherche en analyse du sport (Lille III) et membre de l'Académie nationale olympique française.

Il est commissaire d’expositions pour le Musée Olympique de Lausanne, le Musée national de la Montagne (Turin) et la Maison des J.O d’Albertville..

En 2015, il est nommé directeur de l'école Sport Business School (AMOS), de Lyon

 

Sources

AMOS - Sport Business School

Mandats électifs PCF

Conseiller municipal : 1983 – 1987

Conseiller général : 1985 - 1987

Publications

Et Didon créa la devise des Jeux olympiques, Éd. Sciriolus, 1994

Les enfants d'Olympie, 1796 - 1996, 1996, Cerf

Les jeux Olympiques sont nés au collège, Cerf, 1996

Bébert le Grand Braquet, chroniques ordinaires d'un cycliste reporter du XXe siècle, Alzieu, 2001

Aux sports citoyens, Stéphan Bachès, 2007

Les neiges de Grenoble 1968-2008, Coljog, 2008.