Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Claude Faux (né en 1930, décédé en décembre 2017), est avocat et urbaniste.

Claude Faux a été le secrétaire de Jean-Paul Sartre et c’est lui qui a été chargé de suivre les droits internationaux de l’auteur de Sartre.

Il est le soutien permanent de l’avocate Gisèle Halimi et il est, dans les années 1970, de tous les combats du mouvement Choisir-La Cause des femmes (fondée par Halimi et Beauvoir en 1971), et notamment ceux pour l’avortement, contre les harcèlements et les violences sexuelles. « C’est le seul féministe que je connaisse avec Jean-Paul Sartre », a dit de lui Gisèle Halimi. Il assiste aussi Gisèle Halimi pour des législatives de 1981.

Il intervient lors de « l’Affaire de la rue Oberkampf ». En septembre 1959, la police qui traque une réunion FLN, trouve « le trésor du FLN », l’argent collecté auprès de l’immigration algérienne, dans l’appartement de Gérard Lorne, membre du PCF. Gérard Spitzer qui est son ami de cellule, et comme lui « porteur de valises », est aussitôt arrêté.

Claude Faux, communiste à l’époque, est chargé de le défendre. Cependant, il se récuse la veille du procès, sur injonction du PCF. Gisèle Halimi raconte dans son livre Le lait de l’oranger : « La direction convoqua Claude et lui signifia l’ultimatum : abandon de Spitzer ou exclusion du parti. »

Claude Faux démissionne du PCF quelques jours plus tard (en 1960).

Il se marie avec Gisèle Halimi (elle est alors à son troisième mariage) et ils ont un fils Emmanuel Faux, journaliste à Europe 1.

 

Sources

Gérard Spitzer – Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier - René Gallissot

Dame de parité, Gisèle Halimi, 74 ans, pionnière du féminisme, Pascale Nivelle, Libération du 20 février 2002,

Punir les opposants - PCF et procès politique (1947-1962), Vanessa Codaccioni, C.n.r.s. Eds, 2013.

Décès de deux secrétaires de Jean-Paul Sartre, Les influences.fr, le 30 décembre 2017.

Publications

L'Avenir quotidien, Gallimard, 1963

Cuba cubain, Clairefontaine, 1961

Dresser l’issue, P. Seghers, 1950

Les Jeunes chiens, R. Julliard, 1959

Lurçat à haute voix, R. Julliard, 1962.