Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Jacques Baron (né à Paris en 1905, mort en 1986), passe son enfance à Nantes (Loire-Atlantique) et fait sa scolarité à Paris, à partir de 1920.

Poète surréaliste

Quitte le PCF en 1927-1928

Le 14 avril 1921, à l'église de St-Julien-le-Pauvre, à l'occasion de la visite à travers Paris de lieux volontairement dérisoires organisée par les Dadas, Baron rencontre Louis Aragon et André Breton.

Au mois d'octobre 1921, ses premiers poèmes sont publiés dans la revue dadaïste Aventure.

Il collabore ensuite à la revue Littérature puis à La Révolution surréaliste.

En 1924, paraît le recueil L'Allure poétique.

Il est classé par ses amis comme le « Rimbaud du surréalisme ». Dans le Manifeste du surréalisme, Breton le place parmi ceux « qui ont fait acte de surréalisme absolu »

Comme Aragon et Breton, il est soucieux de mettre le surréalisme au service de la révolution.

En janvier 1927, Baron, Louis Aragon, André Breton, Paul Eluard et Pierre Unik adhèrent collectivement au PCF. Ils affirment retrouver dans le Parti communiste, leurs valeurs : l’antimilitarisme, l’internationalisme, l’anticolonialisme  

Baron s’éloignera rapidement du PCF.

Exclu par Breton du groupe surréaliste le 11 mars 1929, il se tourne vers le trotskisme et collabore à la revue de Boris Souvarine, La Critique sociale.  

Sur le plan littéraire, il se rapproche de Georges Bataille et du groupe Contre Attaque.

Outre des recueils poétiques, Baron a publié un roman Charbon de mer qui reçoit le Prix des Deux Magots, en 1935.

En 1969, ses mémoires paraissent sous le titre L'An I du surréalisme où il évoque les grandes figures du mouvement surréaliste et les espoirs de Mai 68.

Il a exercé plusieurs métiers : marin dans la marine marchande, journaliste de radio.

 

Sources

Jacques Baron - Wikipédia

Jacques Baron - Mélusine Centre de Recherches sur le Surréalisme de Paris III

Publications

L'Allure poétique, 1924

Paroles, 1929

Peines perdues, 1933

Charbon de mer, roman, 1935 - Prix des Deux Magots

Le Noir de l'azur, 1946

Je suis né..., 1952

Les Quatre Temps, 1956 - Prix Guillaume-Apollinaire

L'Initiation sentimentale, 1956

L'An I du surréalisme, 1969

Nouveautés d'hiver, 1974