Les Ex-PCF

Le plus grand parti de France


Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /web2/expcf/www/templates/dissidents_essai_03_3/functions.php on line 205

Robert Guédiguian (né à Marseille (Bouches du Rhône) le 3 décembre 1953), fils d’un ouvrier électricien, est d'origine arménienne par son père et allemande par sa mère.

Cinéaste, producteur

Au PCF, de 1968 à 1979

Il grandit dans le quartier populaire de l'Estaque, à Marseille.

Il suit des études de sociologie à la faculté d'Aix-en-Provence. A Paris, il se lance dans une thèse sur la perception de l'Etat dans le milieu ouvrier. Mais il rencontre René Ferret qui lui propose de travailler sur le scénario de son prochain film (Fernand, sorti en 1980) et Guédiguian abandonne ses études pour se lancer dans le cinéma et tourner son premier film Dernier été (1981).

Il adhère au PCF à 14 ans, en 1968. Jeune, il dévore le Manifeste du parti communiste et La Guerre civile en France. Il reste fidèle au PCF jusqu'à l'abandon du programme commun à l'automne 1977. Il rend sa carte deux ans plus tard, en 1979.

En 1997, il est récompensé par le prix Louis-Delluc pour son film Marius et Jeannette.

C’est à travers Marseille et, particulièrement le quartier de L'Estaque, qu'il scrute l’histoire de ceux qu’il appelle, en référence à Victor Hugo, les « pauvres gens » : ouvriers, salariés, petits patrons, chômeurs, déclassés1.

Dans presque tous les films, Guédiguian fait jouer régulièrement  trois comédiens: Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin. Il entretient également une relation continue avec le scénariste Jean-Louis Milesi, une troupe d’acteurs et une équipe technique (monteur, ingénieur du son, décorateur).

En dehors des fictions ayant pour cadre la cité phocéenne, il réalise un film sur les derniers jours de François Mitterrand (Le Promeneur du Champ-de-Mars, 2005) et rend hommage à l'Arménie, dans Le Voyage en Arménie (2006).

En 2018, il est membre du jury au Festival de Cannes, présidé par Cate Blanchett.

Trois bandes dessinées sont adaptées de ses films : À l'attaque ! ; L'argent fait le bonheur ;     Marius et Jeannette, par Sylvain Dorange.

Guédiguian soutient le Parti de gauche (PG) dès sa fondation en novembre 2008 et la liste du Front de gauche aux élections régionales de 2010.

Il soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2012 et 2017.

Guédiguian est marié avec l'actrice Ariane Ascaride (qu’il a rencontrée à la faculté d’Aix-en-Provence). Ils ont deux enfants.

 

Sources

Robert Guédiguian - Wikipédia

Robert Guédiguian - Allociné

Robert Guédiguian - Gala

Filmographie

1981 : Dernier Été

1985 : Rouge Midi

1985 : Ki lo sa ?

1991 : Dieu vomit les tièdes

1993 : L'argent fait le bonheur

1995 : À la vie, à la mort !

1997 : Marius et Jeannette

1998 : À la place du cœur

2000 : À l'attaque !

2000 : La ville est tranquille

2002 : Marie-Jo et ses deux amours

2004 : Mon père est ingénieur

2005 : Le Promeneur du Champ-de-Mars

2006 : Le Voyage en Arménie

2008 : Lady Jane

2009 : L'Armée du crime

2011 : Les Neiges du Kilimandjaro

2014 : Au fil d'Ariane

2015 : Une histoire de fou

2017 : La Villa

2019 : Gloria Mundi

Publications – Bandes dessinées

À l'attaque !, scénario de Robert Guédiguian et Jean-Louis Milesi, dessin de Sylvain Dorange, Emmanuel Proust Éditions , 2004.

L'argent fait le bonheur, scénario de R. Guédiguian et Jean-Louis Milesi, dessin de Sylvain Dorange, Emmanuel Proust Éditions, 2005.

Marius et Jeannette, scénario de R. Guédiguian et Jean-Louis Milesi, dessin de Sylvain Dorange, Emmanuel Proust Éditions, 2006.

Honneurs

Officier des Arts et des Lettres,

Officier de l'ordre national du Mérite, 2010,

Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur, 2016,

Prix Georges-Sadoul pour Dernier été, 1981,

Prix « Un certain regard » au festival de Cannes pour Marius et Jeannette, 1997,

Prix Louis-Delluc pour Marius et Jeannette, 1997,

César de la meilleure actrice pour Ariane Ascaride, pour Marius et Jeannette, 1998 :

Grand prix du jury du festival de Saint-Sébastien pour À la place du cœur, 1998 :

Prix du cinéma européen : Prix Fipresci, pour La ville est tranquille, 2001,

Grand prix du jury du Festival international du film de Valladolid, pour La ville est tranquille, 2001 :

César du meilleur acteur pour Michel Bouquet pour Le Promeneur du Champ-de-Mars, 2005,

Prix des lycéens de la région Île-de-France pour L'Armée du crime, 2009,

Prix spécial du jury et prix du scénario au festival international du film de Valladolid,  pour L'Armée du crime, 2009,

Prix LUX du Parlement européen pour Les Neiges du Kilimandjaro, 2011,

Swann d’or du meilleur réalisateur au Festival du film de Cabourg pour Les Neiges du Kilimandjaro, 2012,

Prix Lumières, Meilleur scénario pour Les Neiges du Kilimandjaro, 2012,

Prix d'interprétation pour Ariane Ascaride dans Gloria Mundi à Mostra de Venise,

Prix Henri-Langlois2008,

Mathias pour l’ensemble de sa carrière et invité d’honneur du 13e Festival international des scénaristes à Bourges, 2010,

Prix Sergio Amidei en Italie, 2010,

Prix René-Clair, décerné par l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre cinématographique, 2014.