Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

André Réau (né à Paris le 23 octobre 1930, décédé à Bagneux (Hauts de Seine) le 23 février 2019) est ouvrier fraiseur.

Il adhère au PCF en 1953 et est élu délégué syndical CGT dans l’entreprise AOIP.

Il milite pour la Paix en Algérie et est menacé de mort par l’OAS.

Il devient secrétaire de section, puis membre du Comité fédéral de Paris.

Il est élu Conseiller général de Paris en 1965 puis Conseiller municipal.

Aux législatives de 1962, il est suppléant de Charles Lederman, puis candidat du PCF en 1973 dans le 13eme arrondissement de Paris (il n’est pas élu à 6 voix près).

Il donne des cours de philosophie marxiste à l’Ecole du PCF.

Réau est secrétaire financier de la Fédération de Paris, à partir de 1960.

Suite à l’Affaire Fiszbin, en 1981, il est exclu comme une partie des membres du Comité fédéral et licencié de la fédération de Paris.

Il se retrouve sans emploi et suit des cours au CNAM. Avec l’obtention de ses diplômes, il retrouve un emploi au CCE-PCUK.

En novembre 2017, il signe l’Appel des 118 : « Non à la délégalisation du Parti communiste polonais (KPP), Oui à la liberté d’expression en Pologne ».

Il décède des suites d’une infection pulmonaire, à Bagneux.

 

Sources

Hommage à André Réau – Initiative communiste -PRCF

André Réau - Politiquemania

Responsabilités au PCF

Membre du Comité et du Bureau fédéral de Paris : 1960 - 1981

Mandats électifs

Conseiller de Paris