Les Ex-PCF

Le plus grand parti de France

Journaliste, photographe ; résistant, membre des FTP ; condamné à Cuba à 20 ans de prison, et expulsé après de 3 ans de prison ; adhère au PCF en 1947, est exclu en 1974.

Chanteuse, actrice française ; adhère aux Jeunesses communistes après la Libération , elle quitte les JC quelques mois plus tard.

Comptable, journaliste ; rédacteur en chef de l’Humanité Dimanche ; co-fondateur de la revue Informatique et Gestion ; adhère au PCF en 1936, ne reprend pas sa carte en 1968.

Cinéaste, réalisateur, producteur ; adhère au PCF en 1968, le quitte en 1979 après la rupture de l’alliance avec le PS.

Instituteur ; adhère au PCF en 1935 ; résistant, responsable FTP-FFI de Haute-Vienne, membre du secrétariat fédéral, exclu en novembre 1952, réhabilité en 1998.

Ajusteur outilleur ; secrétaire général CGT de Renault ; membre du CC du PCF ;  quitte le PCF en 1997 ; co-fondateur de Rouges vifs.

Professeur ; résistant, membre du CNR ; député du Finistère (1945-1948) : rédacteur en chef adjoint de l’Humanité ; exclu du PCF en 1956 ; socialiste puis gaulliste de gauche.

Infirmier ; secrétaire général du PCF : maire, sénateur, député ; candidat aux élections présidentielles de 1995 et 2002 ; s’éloigne le PCF vers 2015-2017.

Médecin cancérologue; résistant ; adhère au PCF en 1946 et le quitte en 1956 après la publication du rapport Khrouchtchev.

Ouvrier tisseur ; membre du Comité central ; rompt avec le PCF en 1932 ; secrétaire général de la Fédération du Textile (1924-1925).

Journaliste, sociologue ; directeur de Paris Jour ; auteur de La forteresse ouvrière, Renault ; quitte le PCF en 1980.

Viticulteur ; député de l’Allier ; quitte le PCF en 1939 ; adhère au Groupe populaire français en 1940.

Ouvrier du bâtiment ; Maire du Mans (1977-2001) ; s’éloigne du PCF dès 1984, exclu du PCF en 1989.