Les ex-PCF

Le plus grand parti de France

Comédien ; résistant, grièvement blessé ; quitte le PCF en 1956 au moment du XXe Congrès du PCUS et des événements de Hongrie.

Ingénieur au CNRS ; membre de la direction de l’UEC ; membre du secrétariat de l’Union internationale des étudiants ; exclu en 1968 ; Secrétaire national du PSU.

Ouvrier métallurgiste ; député du Nord ; rompt avec le PC en 1939 ; rejoint la Résistance ; déporté à Buchenwald.

Universitaire, historien ; directeur adjoint du CERM ; exlu en 1980 ; animateur du Forum international politique (FIP).

Professeur, philosophe ; adhère au PCF en 1961, est exclu en 1981 suite à un article dénonçant les maires de Vitry et Montigny-lès-Cormeilles.

Député de la Loire (1924 à 1928), membre du Comité directeur du PCF (SFIC) ; en désaccord avec les décisions de l’Internationale ; exclu en 1923.

Ouvrier mineur, puis métallurgiste ; maire de Chambon-Feugerolles, député (1932-1940) ; exclu en 1929.

Avocat, urbaniste ; démissionne du PCF en 1960, après avoir dû se récuser, sur injonction du PCF, en tant qu’avocat de Gérard Spitzer, « porteur de valise ».

Membre du BP ; rédacteur en chef de l’Humanité ; exclu en juillet 1936 ; résistant ; membre du Comité directeur du Parti socialiste SFIO.

Chapelier, tourneur ; secrétaire de la fédération de Paris ; membre du Comité central ; exclu en octobre 1981 ; fondateur de Rencontres communistes hebdo ; rejoint le Parti socialiste en 1985.

Député, membre du Bureau politique; ministre des transports du gouvernement Mauroy; quitte le PCF en 1998.